Qui voilà ?

Un outil
éducatif
familial

Un outil éducatif familial

Danielle Persico,
médecin - pédiatre à Valence

Face à une société exigeante, les parents sont soucieux de l’éducation de leurs enfants et avides de conseils pour que ces derniers deviennent des adultes responsables et autonomes.

Ce film par la douceur de ses dessins et la voix chaleureuse du conteur, aborde des sujets variés sur le quotidien des enfants, de la famille.

Les huit histoires au format court d’environ 4 minutes chacune invitent les enfants à se poser des questions et interroger leur entourage.

La parole permet à l’enfant d’acquérir de l’autonomie et de la confiance. Devant les problématiques soulevées par les films, l’adulte bienveillant et « maternant » l’accompagnera dans son écoute attentive et les réponses qu’il apportera à ses questions. Les différentes histoires abordent un sujet spécifique, l’occasion d’ouvrir le dialogue sur une préoccupation particulière de l’enfant. Je recommande un visionnage dans un espace familier en présence d’un adulte pour favoriser l’échange et le partage, même si l’enfant peut dans un premier temps découvrir seul les films.

Qui voilà ? est une aide à la mise en mot des émotions, expression indispensable à la construction d’une base affective solide. Et pour reprendre les mots de Françoise Dolto, il aide à « dire aux enfants les vérités qui le concerne. »

L’utilisation de jeunes animaux comme acteurs des histoires installent la distance nécessaire à l’enfant pour se projeter en toute confiance dans les situations, s’identifier aux personnages, s’approprier et reconnaître leurs émotions comme la peur de l’éloignement dans Qui ne dort pas ?, la jalousie à l’arrivée d’un nouvel enfant dans Le bébé de qui ?, l’angoissante dispute entre les parents dans Qui ne range pas ? D’emblée les titres des films posent des questions qui induisent une réflexion, une discussion et supposent des réponses.

Le réalisme de l’opération de l’appendicite dans Qui est malade ? porte un regard simple sur la maladie et invite l’enfant à une parole libre face à un sujet délicat et angoissant.

Ainsi Qui voilà ? remplit une fonction libératrice, à la fois qui déculpabilise et rassure. Ce que vit l’enfant est vécu par d’autres et ce qu’il ressent est partagé par d’autres.

Le film s’inscrit dans les préoccupations de son époque et soulève des interrogations éducatives pertinentes. Dans Qui ne range pas ? c’est la question de la répartition des tâches ménagères qui est évoquée. Le geste éco-citoyen du tri sélectif y est présenté comme un geste naturel. L’adoption abordée dans Le bébé de qui ? peut quant à lui susciter des discussions sur l’homoparentalité.

Qui voilà ? accompagnera parents et éducateurs pour la construction d’une sécurité affective, nécessaire à l’épanouissement de l’enfant.